Modéliser, c’est apprendre Itinéraire d’un géographe

12,50 €

  • Livre papier
  • eBook PDF
France métropolitaine (2 jours ouvrés) ; DOM-TOM (7 à 10 jours ouvrés) ; Autres pays (7 à 15 jours ouvrés).
Paiement sécurisé
Livraison offerte

Pourquoi avons-nous besoin de modéliser en sciences humaines et sociales ? Ce livre propose, dans un style volontairement très lisible et abordable par les non spécialistes, une mise en perspective originale de la nécessaire diffusion des méthodes de modélisation en sciences humaines et sociales. A travers l'itinéraire personnel et scientifique de l'auteur, cet ouvrage aborde des questions fondamentales autour de la science, des sciences humaines et sociales, de la géographie mais également de la recherche publique et de l'enseignement. Mieux comprendre pour mieux décider et agir dans un monde toujours plus complexe, voici l'un des principaux enjeux auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui et auxquels ce livre entend apporter sa contribution.

Auteurs Arnaud Banos
Titre Modéliser, c’est apprendre
Sous-titre Itinéraire d’un géographe
Édition 1re
Date de publication Décembre 2016
Préface Michel Bussi
ISSN 2425-5661
ISBN 978-2-37361-080-2
eISBN 978-2-37361-081-9
Support papier et ebook
EAN13 Papier 9782373610802
EAN13 PDF 9782373610819
Nombre de pages 104
Nombre de figures 42 figures en noir et blanc
Dimensions 16,4x24 cm
Prix livre papier 12,50 €
Prix eBook PDF 8,99 €

Préface (page 5) Michel BUSSI « Modéliser, c’est apprendre »

Préambule (page 9) Modéliser c’est apprendre : autoportrait d’un géographe

Introduction (page 15) Itinéraire d’un enfant gâté

Chapitre 1 (page 25) Explorer sans relâche les systèmes géographiques

1] Voir toujours plus loin

2] Et si le vrai luxe c’était le calcul ?

3] L’irréductible complexité des systèmes géographiques

Chapitre 2 (page 47) Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

1] Partager l’espace, à ses risques et périls

2] Des métriques lentes pour maîtriser l’étalement urbain

3] Cette complexité nous dépasse, feignons d’en être les organisateurs

Chapitre 3 (page 59) À l’assaut de la fourmilière urbaine !

1] Faisons les marcher : de Mage à SIMTRAP

2] Des trajectoires individuelles à la ville en mouvement

Conclusion (page 73) Libérer les pratiques de modélisation  en géographie et SHS

Principe 1. Modéliser c’est apprendre

Principe 2. Le modélisateur n’est pas omnicompétent

Principe 3. Les modèles de simulation doivent s’enraciner dans les données

Principe 4. Le comportement de chaque modèle doit être connu de manière précise

Principe 5. Le modélisateur doit cesser de proposer des solutions uniques et optimales à des problèmes complexes

Principe 6. Le modélisateur n’est pas le « gardien de la vérité prouvée », ses modèles doivent être accessibles dans leur intégralité afin d’être reproduits

Principe 7. Les modèles ne sont plus des enfants uniques

Principe 8. Les modèles ont vocation à être couplés

Principe 9. Les mathématiques ne sont pas le langage universel des modèles

Iconographie (page 85)

Vidéo de présentation par l'auteur (9 mn 30) : 

Télécharger