Redéfinir l'individu à partir de sa trajectoire Hasard, déterminismes et rencontres

Sous la direction de Barthélemy Durrive & Julie Henry
Collection : Sciences & philosophie

19,00 €

  • Livre papier
  • eBook PDF
Délais moyens : France métropolitaine (4 à 5 jours ouvrés) ; DOM-TOM (7 à 10 jours ouvrés) ; autres pays (7 à 15 jours ouvrés)
Paiement sécurisé
Livraison offerte

De nombreuses disciplines s’intéressent à l’individu sans que l’individualité fasse l’objet d’une science dédiée. Et pour cause : le défi de connaître les réalités individuelles se pose à chaque fois de façon spécifique au biologiste, au sociologue, au philosophe, au praticien. Comment rendre compte dans son propre cadre disciplinaire de ce qui se joue à l’échelle et à la temporalité individuelles, sans pour autant réduire la singularité et le devenir des êtres auxquels on a affaire à une essence anhistorique, un système de dispositions, un concours de circonstances ou un programme génétique ? Si la variété de ces problématiques exclut une approche transversale, elle en appelle d’autant plus une démarche comparative : comment nos différentes disciplines font-elles pour dépasser un point de vue fixiste et réducteur niant la réalité des trajectoires de vie singulières  ? Entre historicité, émergence, trajectoires et rencontres, nos pratiques de recherche développent des modes d’explicitation permettant de sortir de l’opposition binaire entre déterminisme et hasard où l’individualité est la première perdue.

Cet ouvrage interdisciplinaire est une invitation à croiser les perspectives sur la notion d’individu, les difficultés qu’elle pose et l’inventivité méthodologique dont elle est l’occasion. Il vise à esquisser une définition de l’individu au prisme de ses trajectoires (biologiques, existentielles, sociales, éthiques) déterminées par des rencontres qui sont toujours en partie imprévisibles.

Postface de Philippe Huneman (philosophe, IHPST) & Guillaume Lecointre (phylogénéticien, MNHN). 

Ouvrage issu des activités du laboratoire junior «  Enquête sur l’homme vivant  : philosophie, biomédecine, pratiques artistiques (EHVI)  » (ENS de Lyon) et publié avec le soutien de la Région Rhône-Alpes et du projet ANR Anthropos (ENS de Lyon, CERPHI-UMR 5037).

Auteurs Stéphanie Bardy, Marcello Buiatti, Serge Duperret, Barthélemy Durrive, Julie Henry, Philippe Huneman, Jean-Jacques Kupiec, Guillaume Lecointre, Giuseppe Longo, Michel Morange, François Pépin, Livio Riboli-Sasco, Pascal Sévérac, Ariel Suhamy
Titre Redéfinir l'individu à partir de sa trajectoire
Sous-titre Hasard, déterminismes et rencontres
Édition 1re édition
Date de publication Janvier 2015
Sous la direction de Barthélemy Durrive & Julie Henry
Postface Philippe Huneman & Guillaume Lecointre
ISSN 2275-9948
ISBN 978-2-919694-77-8
eISBN 978-2-919694-76-1
Support eBook PDF (hypertextualisé) ; papier
EAN13 Papier 9782919694778
Nombre de pages 308
Dimensions 17 x 24 cm
Prix livre papier 19 €
Prix eBook PDF 11,99 €
Dewey 570, 120

Introduction (page 1), Barthélemy Durrive & Julie Henry, L’individu au prisme de l’interdisciplinarité  : vers une historicité différentielle  ?

1] De l’« homme vivant » à l’individu organique et social

2] Une approche par mise en commensurabilité des perspectives

3] L’individu : produit et culture d’une historicité différentielle ?

4] Décrire la complémentarité des trajectoires et des rencontres

Partie 1. Conditions méthodologiques et épistémologiques

Chapitre 1 (page 23), Pascal Sévérac, La nécessité du contingent : rencontre et individuation chez Spinoza

1] Rencontre de l’ontologie et de la rencontre  : l’acte contingent

2] Rencontre et individuation

Chapitre 2 (page 43), Marcello Buiatti & Giuseppe Longo, Hasard et interactions entre niveaux d’organisation en biologie

1] Hasard et systèmes complexes (entre physique et biologie)

1.1] Clarifications conceptuelles : hasard, déterminisme, prédictibilité

1.2] Analogies et recoupements avec la biologie

2] Dynamique des interactions entre ces formes de hasard et la pluralité des niveaux d’organisation biologique

2.1] Histoire de la vie : émergence des différents niveaux d’organisation

2.2] De quelle forme est le hasard induit par les interactions entre ces différents niveaux d’organisation ?

3] Des propriétés constitutives de la complexité spécifique aux systèmes vivants : cohérence, autonomie et devenir

3.1] L’« homéorhésie » : cohérence d’une trajectoire entre hasard et contrainte

3.2] « Complication » et « complexité » : le défi représenté par l’hétérogénéité d’un système biologique

3.3] Coévolution et coconstitution entre les systèmes vivants et leur milieu

4] Conclusion

Chapitre 3 (page 71), Barthélemy Durrive, L’individualité est-elle à chercher parmi les faits ? Un débat à partir de Bourdieu et Canguilhem

0] Introduction

0.1] L’individualité, un faux problème  ?

0.1.1] Dans l’expérience

0.1.2] Dans leurs sciences respectives

0.2] Cerner et clarifier le problème en définissant « les faits »

0.3] Prendre au sérieux le problème pour chercher ce qui fait débat

1] Bourdieu  : de l’illusion d’individualité à la libération de l’individu

1.1] L’individualisation sociale, une mystification

1.2] L’individualité : un opérateur structural

1.2.1] Un opérateur d’unification et de diversification

1.2.2] La réinterprétation historiciste du modèle de la combinatoire, et sa limite

1.3] L’individualité comme trajectoire : une cohérence positionnelle

1.3.1] La trajectoire : une direction qui se dessine par effet boule de neige

1.3.2] Que se joue-t-il aux points de bifurcation possible dans la trajectoire ?

1.4] Être « plus » ou « moins » un individu : un enjeu à conquérir

2] Canguilhem : de l’individualité limite à l’individualité puissante

2.1] L’individualité, caractère de la relation entre l’organisme et le milieu

2.2] L’individu : un foyer d’expérience irréductible

2.3] L’individu : un point de vue, centre de référence

2.4] L’individualité : une exigence en devenir

3] Conclusion

Partie 2. L’historicité à l’œuvre, déterminismes et contingence

Chapitre 4 (page 115), Stéphanie Bardy, Proposition pour réintroduire la subjectivité et l’historicité du patient dans le raisonnement thérapeutique

1] Genèse épistémologique de l’homéopathie

2] Penser l’évolution à partir du vitalisme

3] Les typologies

3.1] Le type carbonique

3.2] Le type phosphorique

4] Vers une interprétation psychanalytique

5] Conclusion

Chapitre 5 (page 137), Julie Henry, Quel sort réserver au hasard selon la philosophie spinoziste ? Vers une définition historique des individus

1] Détermination sans prédictibilité : une ontologie de la relation et des rencontres

2] L’impact des circonstances et la temporalité fondamentale des existences individuelles

3] Lorsque le hasard se fait fortuna : les enjeux anthropologiques d’un sentiment de déprise de soi

4] Data fuit occasio, vers une éthique de l’historicité

Chapitre 6 (page 161), François Pépin, En quoi Diderot n’était-il pas déterministe ? De la nécessité de la contingence

1] Genèse et relativisation de l’ordre

1.1] Par-delà les fictions déterministes

1.2] Ordre subsistant et ordre naturel

1.3] Épistémologie régionale et relativisation de la mécanique rationnelle

2] Un tourbillon de poussière déterministe  ?

2.1] La critique de l’ordre esthétique

2.2] Les dés pipés

2.3] Diderot et Voltaire : les dés pipés contre l’horloger

3] Conclusion

Partie 3. Trajectoires et rencontres

Chapitre 7 (page 187), Ariel Suhamy, Une singularité sans exemple : l’amitié comme rencontre

1] Le pacte

2] L’interprétation

3] Qu’est-ce que comprendre ?

Chapitre 8 (page 205), Livio Riboli-Sasco, Through the bacterial looking glass : lorsque les bactéries nous invitent à repenser l’identité biologique

1] Des bactéries qui vieillissent

2] Quorum sensing

3] Des échanges de plasmides aux transferts de génomes  : jouer à recréer la vie bactérienne  ?

4] Reine rouge et évolvabilité

5] Fitness et persistance

6] Persistance des écosystèmes, construction de niche, hérédité étendue et transitions majeures

7] Techniques en développement et métaphores à venir

8] Les sciences sociales comme source de métaphores pour la biologie ?

9] Au-delà des bactéries ?

10] Conclusion

Chapitre 9 (page 229), Serge Duperret, Guérison et construction de l’individu

1] Des obstacles confinant le malade à une position de « patient »

1.1] Entre une conception mécaniste et une conception animiste du corps

1.2] Quand le soin est considéré comme un don agonistique

1.3] Retour sur les conceptions du corps

1.4] Inhospitalité du soignant

2] La construction de l’individu à travers la maladie

2.1] L’hospitalisation : un temps mort ?

2.2] Trajectoire temporelle et risque du devenir

2.3] Le temps du récit : la construction d’une « identité narrative »

2.4] À qui cette narration doit-elle s’adresser ?

3] Conclusion

Partie  4. Échelles, temporalités, causalité en biologie : quelles places pour l’individuel et le spécifique dans l’étude du vivant ?

Entretien (page 251), Un dialogue entre Jean-Jacques Kupiec et Michel Morange

1] L’« ontophylogenèse » et la génétique  : critique d’une vision « programmiste » du devenir

1.1] Trois perspectives en débat avec un même problème

1.2] Trois formes de compatibilité entre génétique et darwinisme cellulaire

2] La pluralité des niveaux d’organisation permet-elle une synthèse des échelles de description des phénomènes  ?

2.1] Introduction : en quoi consiste la relativité biologique ?

2.2] « Entités premières », « entités réelles »

2.3] Réalité temporelle de l’individu : une entité dérivée

3] La spécificité des molécules du vivant : entre essentialisme et histoire

3.1] Repenser le « spécifique » (en général) : de l’espèce aux voies de signalisation intracellulaire, en passant par le propre de l’individu

3.2] La spécificité « par » ou « contre » le hasard  ?Détournement et opportunisme

4] Déterminisme et hasard : clarifications conceptuelles

4.1] Le hasard comme stochasticité : un déterminisme imprédictible, mais statistiquement descriptible

4.2] Des lois de la nature (déterministes ou statistiques) au-delà du présupposé laplacien  ?

Postface (page 281), Philippe Huneman & Guillaume Lecointre, L’individualité, entre logique et historicité

Les auteurs (page 299)

Recension dans Implications Philosophiques (11 février 2016).

Sur le même thème