Gérard Chazal

Professeur émérite d’histoire et philosophie des sciences à l’université de Bourgogne. Ses recherches ont porté principalement sur une réflexion à partir des développements de l’informatique. Il a publié plusieurs ouvrages de philosophie et de logique dont Le Miroir automate, Champ Vallon, 1995  ; Les Réseaux du sens, Champ Vallon, 2000 dans lequel il développe une pensée matérialiste de la notion d’information. Il fut aussi le traducteur d’un ouvrage de Paul Chuchland, Matter and Consciousness (Matière et conscience, Éditions Champ Vallon, 1998). À paraître  : Philosophie de la machine, néo-mécanisme et post-modernisme aux Éditions Universitaires de Dijon.




  • 18,00 €
    Nouveau
    Qu'est-ce que la science… pour vous ?
    Tome 2 : 51 scientifiques, philosophes et amateurs de sciences répondent
    Sous la direction de Marc Silberstein

    18,00 €
  • 28,00 €
    Nouveau
    Philosophie, histoire, biologie
    Mélanges offerts à Jean Gayon
    Sous la direction de Francesca Merlin & Philippe Huneman

    Le philosophe et historien des sciences Jean Gayon (1949-2018) est une figure éminente de ces deux disciplines. Son champ d’étude privilégié : la biologie, plus particulièrement la biologie de l’évolution. Au cours des trois dernières décennies, il a formé de nombreux chercheurs, no­tamment en encadrant des thèses souvent novatrices, et lancé une...

    28,00 €
  • Matériaux philosophiques et scientifiques pour un matérialisme contemporain
    Volume 1
    Sous la direction de Marc Silberstein

    Le matérialisme est une position philosophique au destin paradoxal : c’est la conception d’arrière-plan de toutes les sciences abouties – il semble même aller de soi ou n’avoir besoin que de se révéler qu’en filigrane –, tout en étant dans le même temps dénigré, malmené, incompris par nombre de nos contemporains. Même dans le pays de Diderot, d’Holbach,...

  • Matériaux philosophiques et scientifiques pour un matérialisme contemporain
    Volume 2
    Sous la direction de Marc Silberstein

    Le matérialisme est une position philosophique au destin paradoxal : c’est la conception d’arrière-plan de toutes les sciences abouties – il semble même aller de soi ou n’avoir besoin que de se révéler qu’en filigrane –, tout en étant dans le même temps dénigré, malmené, incompris par nombre de nos contemporains. Même dans le pays de Diderot, d’Holbach,...

1 - 4 de 4 éléments affichés