Mylène Mariette

Mylène Mariette, actuellement postdoctorante à l’Université Deakin (Australie), a conduit sa thèse à l’Université Macquarie puis un postdoctorat à l’Université Jean Monnet à Saint-Étienne. Elle travaille en particulier sur l’effet de la colonialité sur les soins parentaux et la recherche de nourriture  ; sur la coordination et la communication entre partenaires du couple  ; et enfin sur l’influence sociale dans le choix du partenaire, principalement chez le diamant mandarin en milieu naturel.

  • Analyse des réseaux sociaux appliquée à l’éthologie et l’écologie
    Sous la direction de Cédric Sueur

    En entendant les termes «  réseaux sociaux  », vous penserez probablement à Facebook ou Twitter. Dans ce livre, ce terme est évidemment à comprendre autrement. Les animaux interagissent et communiquent notamment au sujet de la nourriture et de la reproduction. Dans un milieu écologique donné, les espèces tissent des liens de compétition, d’exclusion, de...

1 - 1 de 1 élément affiché