Le cabinet médical de Diderot La part de la médecine dans l’élaboration d’une philosophie matérialiste

Parution novembre 2018.

26,00 €

  • Livre papier
Délais moyens : France métropolitaine (2 jours ouvrés) ; DOM-TOM (7 à 10 jours ouvrés) ; Autres pays (7 à 15 jours ouvrés).
Paiement sécurisé
Livraison offerte

Encyclopédiste, philosophe, romancier et auteur de théâtre, critique d’art, libertin ou encore révolutionnaire, Denis Diderot a été évoqué sous de multiples facettes. Mais existe-t-il un Diderot «médecin» ?

Que Diderot ait écrit sur la médecine n’est un secret pour aucun lecteur attentif de son œuvre. Depuis la traduction du Dictionnaire universel de médecine de Robert James, dans les années 1746 à 1748, jusqu’à la parution du Rêve de D’Alembert, en 1769, la pensée du philosophe s’enrichit au contact de l’univers scientifique et médical de son temps, sur lequel il porte une attention soutenue, éveillant en lui une curiosité toujours insatisfaite.

Si Diderot n’a jamais songé à devenir médecin, son œuvre, à travers des figures imaginaires et réelles, à l’exemple du médecin Théophile de Bordeu, donne progressivement vie à un véritable «cabinet médical» au sein duquel Diderot confronte autant qu’il expérimente les effets des observations et des expériences médicales et physiologiques de son époque.

En empruntant à la médecine des concepts, en reprenant les conjectures issues des nombreuses observations et expériences rapportées dans les journaux de médecine, Diderot esquisse une anthropologie matérialiste : les sources de la santé physique comme morale de l’Homme se logent au sein même de la matière, matière sensible, matière vivante. C’est ainsi que son «cabinet médical» participe à l’élaboration d’une philosophie matérialiste.

Auteurs Gilles Barroux
Titre Le cabinet médical de Diderot
Sous-titre La part de la médecine dans l’élaboration d’une philosophie matérialiste
Édition 1re
Date de publication Novembre 2018
ISSN 2492-4210
ISBN 978-2-37361-148-9
eISBN 978-2-37361-149-6
Support Papiet & ebook pdf
EAN13 Papier 9782373611489
EAN13 PDF 9782373611496
Nombre de pages 312
Dimensions 16,4 x 24 cm
Prix livre papier 26 €
Prix eBook PDF 16,99 €

L’auteur (page 3)

Abréviations (page 3)

Introduction (page 5) Quelle pensée médicale chez Diderot ?

1] La médecine pour Diderot : un centre d’intérêt parmi d’autres ?

2] Le « cabinet médical » de Diderot : lieu d’élaboration d’une pensée protéiforme

3] Une médecine figurée par des personnages réels et imaginaires

4] Médecine et médecins dans l’œuvre de Diderot

5] Repenser la philosophie à partir de la médecine

6] Élaborer une anthropologie matérialiste à partir de la médecine

7] Trois éclairages pour s’orienter dans le cabinet médical de Diderot

Première partie (page 21) La médecine tout autour de Diderot

1] La figure tutélaire d’Hippocrate

1.1] La légende Hippocrate

1.2] Hippocrate et Démocrite : le mythe de leur rencontre

2] L’empirisme de la médecine : une source conflictuelle

2.1] Qu’est-ce que l’empirisme en médecine ?

2.2] Médecin et chirurgien : la confrontation de deux types d’expériences; la contribution de Diderot « citoyen zélé »

3] L’état des sciences du vivant et leur impact sur les thérapeutiques

3.1] Entre tradition et progrès

3.2] Observation et expérience : deux outils inhérents au développement de la médecine, deux concepts dynamiques dans la philosophie de la nature chez Diderot

4] Circulation des concepts, circulation des savoirs : enjeux d’une philosophie expérimentale renouvelée

4.1] Une circulation de concepts ; une circulation d’expériences

4.2] Présences de l’Europe

Deuxième partie (page 63) La médecine : laboratoire d’une philosophie de la nature chez Diderot

1] Du Dictionnaire universel de médecine à l’Encyclopédie

1.1] La trajectoire de Diderot

1.2] Le DUM et le Discours préliminaire : deux approches de l’histoire

1.3] De l’idée de somme à celle d’encyclopédie : la part de la médecine et son influence sur la trajectoire de Diderot

1.4] Un même objet traité par cinq sources différentes : l’anatomie

1.5] Éclectisme et encyclopédisme

2] De l’éclectisme et du scepticisme en médecine

2.1] Éclectisme, empirisme et scepticisme

2.2] L’esprit du jeu contre l’esprit de système

2.3] L’éclectisme médical comme modèle d’une économie du savoir

2.4] Qu’est-ce qu’un médecin sceptique ?

3] Rêver pour mieux philosopher

3.1] Voyage au milieu des glandes : De Bordeu à Diderot…

3.2] Des polypes de Tremblay aux polypes humains

3.3] Continuité et contiguïté : deux concepts majeurs pour élaborer une matière sensible

3.4] La vie et le vivant

Troisième partie (page 169) La part de la médecine dans la constitution d’une anthropologie matérialiste chez Diderot

1] Qu’est-ce qu’une anthropologie au XVIIIe siècle ?

1.1] La connaissance médicale de l’homme aux origines de l’anthropologie

1.2] Variations anthropologiques, autour des figures de Diderot et de Cabanis. Enjeux et usages de la sensibilité

2] Les monstres de Diderot : triomphe d’une logique des effets, crépuscule du finalisme

2.1] Les monstres des cabinets du XVIIIe siècle

2.2] Les monstres des conjectures de Diderot

3] La part de l’utile dans une évaluation médico-philosophique de l’homme

3.1] L’utile, au creuset des notions d’expérimentation et d’expérience

3.2] L’horizon de l’utile : un engagement « corps et âme » pour Diderot

3.3] L’anatomie dans le cabinet de Diderot : l’« utile », le « beau », le « cruel »

3.4] L’utile et la morale : l’évocation d’une économie de la sexualité dans le Supplément

3.5] Le cours de la nature et l’exigence morale : la « médecine » de Diderot face à la morale des prêtres

4] Diderot et ses médecins

4.1] De l’évocation de la médecine à celle des médecins

4.2] Les médecins de Diderot sont-ils bons ? Sont-ils méchants ?

4.3] La sensibilité médicale de Diderot ; la part de la mélancolie

Conclusion (page 285) L’univers médical de Diderot : cabinet réel, cabinet imaginaire

Bibliographie générale (page 291)

Index des noms propres (page 307)