Biosystema n°24/2005, réédition 2014 Philosophie de la systématique

Sous la direction de Pierre Deleporte & Guillaume Lecointre
Revue : Biosystema

21,00 €

  • Livre papier
  • eBook PDF
Délais moyens : France métropolitaine (4 à 5 jours ouvrés) ; DOM-TOM (7 à 10 jours ouvrés) ; autres pays (7 à 15 jours ouvrés)
Paiement sécurisé
Livraison offerte

Extrait de l’introduction
Chacun pourra tenter, à la lecture de ce volume, de tirer des conséquences logiques pour ses pratiques en systématique. Si ce n’est pas le cas, on observera, l’œil amusé ou excédé, les systématiciens partir à la conquête de leur propre philosophie. La science a tout à gagner à initier un mouvement symétrique  : faire en sorte que des scientifiques se fassent épistémologistes, et que les épistémologistes se confrontent à la science au plus près de sa réalité. C’est aussi l’une des ambitions de ce volume que de participer à ce nécessaire effort de rapprochement. Ensemble ils répondront mieux aux formes diverses d’incompréhension bonafide de la science par les systématiciens eux-mêmes, et plus largement aux tentatives de déformation et de récupération de la science qui fleurissent aujourd’hui dans les sociétés occidentales.

Auteurs Anouk Barberousse, Armand de Ricqlès, Pierre Deleporte, Kirk Fitzhugh, Hervé Le Guyader, Olivier Rieppel, Sarah Samadi, Pascal Tassy
Titre Biosystema n°24/2005, réédition 2014
Sous-titre Philosophie de la systématique
Date de publication Novembre 2014
Sous la direction de Pierre Deleporte & Guillaume Lecointre
ISSN 1142-7833
ISBN 978-2-919694-78-5
eISBN 978-2-919694-79-2
Support eBook PDF (couleur et hypertextes) ; Livre papier (noir et blanc)
Nombre de pages 204
Dimensions 17 x 24 cm
Prix livre papier 21 €
Prix eBook PDF 12,99 €

Introduction. La philosophie de la systématique, par Pierre Deleporte & Guillaume Lecointre (page 9)

Des racines de positivisme logique dans la philosophie empiriocritique de Willi Hennig 
Par Olivier Rieppel (page 17)

Introduction

Le paysage dans lequel Hennig est né

Introduction à la philosophie de Hennig

Le positivisme logique et l’empirisme dans la systématique phylogénétique de Hennig

Données sensorielles – les «  données  »

La logique de la proposition à trois taxons

La «  règle de déviation  » de Hennig

Perspectives

Les classifications pré-évolutionnistes et la classification phylogénétique
Par Hervé Le Guyader (page 39)

Introduction

Les systèmes

Les méthodes et la classification naturelle

Le début de la pensée hiérarchique

Vers l’homologie et la descendance avec modification

Conclusion

La distinction entre « patterns » et « processes » est-elle désuète en systématique ?
Par Armand de Ricqlès (page 53)

Pattern et processes  : introduction

Confrontation avec quelques autres «couples célèbres»

Bref aperçu historique

Patterns ou processes  : un jeu de relations dépendant du niveau hiérarchique  ? L’exemple des hétérochronies

Conclusions

Taxons, classifications : de la théorie au cahier des charges
Par Pierre Deleporte (page 67)

Introduction

Quelques définitions

Qu’est-ce qu’une classe  ?

Qu’est-ce qu’une classe « naturelle »  ?

Qu’est-ce qu’une classification «naturelle» ?

Les taxons comme classes (ou « kinds »)

Les classifications comme concepts

Classifications : quel sens, quels usages.

Définir le cahier des charges

La classification unique : un héritage pesant ?

Conclusion

L’arbre, le réseau et les espèces. Une définitiondu concept d’espèce ancrée dans la théorie de l’évolution
Par Sarah Samadi & Anouk Barberousse (page 85)

Introduction

Définir l’espèce : aspects ontologiques

Définir l’espèce : aspects épistémologiques

Conclusion

Fait et théorie : quelles connaissances de base pour la cladistique structurale ?
Par Pascal Tassy (page 99)

Introduction

Bref historique

Quelques définitions

Le débat

Connaissance de base

Caractères moléculaires et connaissance de base « locale »

Arbre et connaissance de base « locale »

Conclusion

Systématique phylogénétique et sens de l’histoire
Par Anouk Barberousse (page 119)

Tâches des disciplines scientifiques

La place des lois

Une comparaison avec l’histoire humaine

Arguments à l’œuvre dans l’activité scientifique

Types d’arguments

Arguments inductifs et abductifs

Raisonnements et arguments

Les arguments utilisés dans les sciences empiriques

La « nouvelle énigme de l’induction »

Des sciences empiriques strictement déductives ?

Fondements théoriques des prédicats empiriques

Théories, modèles et méthodes

Cohérence conceptuelle

Principes méthodologiques et principes théoriques

Modèles

Application à la systématique phylogénétique

Les bases philosophiques de l’inférence
phylogénétique : une vue d’ensemble
Par Kirk Fitzhugh (page 133)

Introduction

Une taxonomie de l’inférence

Les relations entre abduction, déduction et induction

Abduction

Déduction

Induction

Le concept « d’évidence » en abduction, déduction et induction

La structure inférentielle formelle de l’inférence phylogénétique

Les bases de l’inférence phylogénétique

Les inférences abductives répondent aux questions causales

L’inférence de tests phylogénétiques

Tester une hypothèse phylogénétique

Conclusions

Corroboration  : comment la philosophie de Popper fournit un cadre constructif pour la systématique
Par Dan P. Faith (page 171)

Introduction

Exemples de corroboration

Corroboration et systématique

Perspectives

Les préoccupations de Rieppel à propos des caractères et de « l’évidence totale »

Fitzhugh et les éléments probants « spécifiques »

Quels sont les obstacles à la réconciliation des différentes perspectives philosophiques ?

Le cohérentisme en systématique
Par Olivier Rieppel (page 185)

Introduction

La théorie cohérentiste de la vérité

Redresser le langage : congruence et cohérence

Qu’est-ce que « l’évidence totale » ?

La « méthode scientifique » et la signification de « tester »

La partition conditionnelle des jeux de données et l’exclusion des caractères interdépendants hors de l’analyse

Conclusions