Apparenter la pensée ? Vers une phylogénie des concepts savants

Sous la direction de Pascal Charbonnat, Mahé Ben Hamed, Guillaume Lecointre
Collection : Sciences & philosophie

28,00 €

  • Livre papier
  • eBook PDF
  • eBook ePub
Délais moyens : France métropolitaine (4 à 5 jours ouvrés) ; DOM-TOM (7 à 10 jours ouvrés) ; autres pays (7 à 15 jours ouvrés)
Paiement sécurisé
Livraison offerte

Pour élaborer une histoire des idées, nous avons à comparer des concepts énoncés par des auteurs différents, à des moments différents et dans des contextes discursifs différents. Une élaboration scientifique d’une telle histoire nous contraint à formaliser ces comparaisons, d’abord en isolant les entités à compa­rer, ensuite, en objectivant les caractères selon lesquels se fera cette comparaison. Si une telle démarche est réalisable, alors il devient possible de représenter les relations entre concepts au travers de graphes qui pourront faire émerger de nouvelles lignes de cohérences dans ces relations. Comme nous nous inscrivons dans le temps d’une histoire, une question particulièrement importante est celle de savoir si le partage de caractéristiques similaires – une proximité relationnelle – peut s’interpréter comme le signe d’une ascendance commune des concepts. En d’autres mots, est-il d’abord légitime et ensuite possible de concevoir une phylogénie des concepts savants  ? Dans quelle mesure les méthodes comparatives des sciences du vivant, de la linguistique et des sciences cognitives – parce qu’elles se penchent soit sur l’objet concept soit sur la question phylogénique – peuvent-elles informer une réflexion sur l’évolution des concepts  ? Et quelles sont les spécificités propres à ce que serait une phylogénie des concepts si elle parvenait à se constituer en discipline autonome  ? Tels sont les questionnements qui parcourent cet ouvrage. Ils sont abordés avec le souci d’explorer les conditions de possibilité d’un champ de recherche en devenir. Plutôt que de prétendre définir de façon abstraite les principes d’une nouvelle méthode, la validité, la fécondité mais aussi les défis propres d’un tel traitement des concepts sont plus aisément mis en évidence au contact d’objets d’étude concrets. Ce livre examine ce que serait une approche phylogénique des concepts savants autant à travers des interrogations théoriques que par des études de cas.

Auteurs Mahé Ben Hamed, Pascal Charbonnat, Cédric Crémière, Julien d'Huy, Marie Fisler, Jean-Loïc Le Quellec, Nadège Lechevrel, Guillaume Lecointre, Livio Riboli-Sasco
Titre Apparenter la pensée ?
Sous-titre Vers une phylogénie des concepts savants
Édition 1re édition
Date de publication Février 2014
Sous la direction de Pascal Charbonnat, Mahé Ben Hamed, Guillaume Lecointre
ISSN 2275-9948
ISBN 978-2-919694-56-3
eISBN 978-2-919694-55-6
Support eBook PDF (couleur et hypertextes) ; Livre papier (noir et blanc)
EAN13 Papier 9782919694563
Nombre de pages 274
Dimensions 17 x 24 cm
Prix livre papier 28 €
Prix eBook PDF 14 €
Dewey 100, 410, 500

Introduction (page 3), Apparenter la pensée ? Saisir l’évolution et la phylogénie des concepts savants, Mahé Ben Hamed, Pascal Charbonnat, Guillaume Lecointre

Chapitre 1 (page 9), Vers une phylogénie des concepts savants : illustration par la « génération spontanée », Pascal Charbonnat

1] Distinguer la forme lexicale du concept

1.1] Le choix de la forme lexicale de départ : la « génération spontanée » chez Buffon

1.2] Les occurrences antérieures et identiques  : du français à l’anglais

1.3] Les formes lexicales antérieures et distinctes : l’histoire naturelle en latin

1.4] Des formes lexicales antérieures et distinctes plus lointaines : le cas du grec ancien

1.5] La différence entre une variation lexicale et une variation conceptuelle

2] Concepts savants et fonctions conceptuelles

2.1] La fréquence des occurrences d’une forme lexicale et la définition d’un concept savant : les occurrences avant Lamarck

2.2] La fonction conceptuelle  : le concept de « générations spontanées » chez Lamarck

2.3] L’apparentement entre des concepts savants : après Lamarck et avant Pouchet

2.3.1] L’objection du sens

2.3.2] L’objection de la diversité lexicale

2.3.3] L’apparentement conceptuel

2.4] Variétés conceptuelles et lacunes dans les hypothèses d’apparentements

3] Concurrence et extinction de concepts

3.1] Pouchet et Pasteur : un concept savant peut-il être anéanti  ?

3.2] L’extinction conceptuelle

3.3] Un concept savant est-il inextinguible ?

3.4] L’homoplasie et l’homologie conceptuelles

4] En finir avec la question du sens

Résumé : définitions, hypothèses, préceptes méthodologiques, conclusions

Chapitre 2 (page 103), Qu’est-ce qu’un arbre des idées ? Explicitation des notions d’arbre et de phylogénie et histoire des représentations de l’arbre, 
Marie Fisler, Cédric Crémière, Guillaume Lecointre

1] Comparer pour parler

2] Explication formelle de la méthode de parcimonie

2.1] Qu’est-ce qu’un arbre ?

2.2] Le principe de parcimonie

2.3] Bref rappel sur la méthode de parcimonie standard

2.3.1] Construction des caractères

2.3.2] On ne classe jamais qu’un échantillon

2.3.3] Polariser les caractères par comparaison avec l’extragroupe

2.3.4] La procédure standard

2.3.5] Coder les caractères

2.3.6] Placer les transformations des caractères sur les GCNC

2.3.7] Appliquer le principe de parcimonie

2.3.8] Deux groupes-frères ont le même rang

2.3.9] Nommer les catégories

3] Sens de la méthode

4] Coder des idées : quelques exemples de caractères

5] Un arbre des arbres : réalisation

6] Exploitation de l’arbre

6.1] Des écoles de pensée déjà connues

6.2] Catégorie récusée : les gradistes

6.3] Catégories nouvelles

7] L’approche est-elle légitime ?

8] GCNC (« arbres ») et GCC (« réseaux »)

Chapitre 3 (page 145), Comment reconstruire la préhistoire des mythes  ? Applications d’outils phylogénétiques à une tradition orale, Julien d’Huy & Jean-Loïc Le Quellec

1] Horizon de recherches 

2] Histoire de la démarche 

3] Comment coder les mythes ?

4] Une organisation cohérente des mythes

5] Les premiers mythes de l’humanité

6] La méthode bayésienne

7] Comment expliquer la continuité des mythes ?

Chapitre 4 (page 187), Regards (phylo-)linguistiques sur l’évolution des concepts scientifiques, Mahé Ben Hamed

1] (O)ratio – le langage, médium décalé des concepts

2] Écologie évolutive comparée des mots et des concepts

3] Matérialités linguistiques et matérialisation du sens

3.1] Du signe au sens – la question de la compositionnalité

3.2] Du sens au concept – la question de l’usage

4] La question de la délimitation : espaces conceptuels et mondes lexicaux

4.1] Du texte à l’espace des concepts – le lien cognitif

4.2] De l’espace conceptuel au concept – cohérence et cohésion

5] Quid de la caractérisation  ?

Chapitre 5 (page 219), Fouille de données textuelles et recherche documentaire automatiques pour l’histoire des théories linguistiques, Nadège Lechevrel

1] Étudier le texte qualitativement et quantitativement

2] Appréhender les concepts

3] Des éléments hors corpus à la fouille de textes

3.1] La recherche documentaire  : sources extérieures au corpus

3.2] Fouille de données textuelles : le corpus test EVOLING

3.3] Interprétation

4] Conclusion

Chapitre 6 (page 245), Échafauder une phylogénie des concepts scientifiques grâce aux outils d’étude de l’information biologique, Livio Riboli-Sasco

1] Rapprochements méthodologiques entre études des informations biologiques et culturelle

2] Le concept d’information dans l’étude du vivant

3] Étude des transitions évolutives comme des transitions dans les modalités de gestion de l’information biologique

4] Observer des transitions évolutives dans la pratique des sciences ?

5] Nouvelles productions scientifiques, comment les prendre en compte ?

6] La transmission des concepts et pratiques scientifiques : une hérédité étendue ?

7] Perspective : enseigner une démarche réflexive et stimuler un élargissement des pratiques de recherches

Résumés/Abstracts (page 271)

Les auteurs (page 277)

Sur le même thème