La Société de l’invention Pour une architectonique philosophique de l’âge écologique

Collection : Essais

Parution le 13 septembre 2018

28,00 €

  • Livre papier
  • eBook PDF
France métropolitaine (3 jours ouvrés) ; DOM-TOM (7 à 10 jours ouvrés) ; Autres pays (7 à 15 jours ouvrés).
Paiement sécurisé
Livraison offerte

L'urgence et l’importance dramatiques de la question écologique n’ont d’égale que l’incertitude sur sa signification philosophique profonde. Plutôt donc que de partir du problème écologique radical auquel l’humanité devra se confronter durant les prochaines décennies, il s’agit de montrer que si la philosophie parvient à opérer une régression refondatrice depuis la brûlante « question animale » jusqu’à la question architectonique du sens et de sa crise (première partie), alors le philosopher peut se hisser à la hauteur des enjeux écologiques du siècle en se réinventant dans toutes ses dimensions, comprises désormais comme dimensions du sens lui-même. Mais cette pluridimensionnalité du sens ne pourra être pensée sans contradiction que si l’individu philosophant s’interroge dans le même temps sur ce qu’impliquait, à son insu, son propre rapport au faire-sens des significations – les mal nommées « re-présentations » (seconde partie).

Milieu de tous les milieux qui s’y laissent penser, le sens est alors le non-ob-jet d’une écologie philosophique fondamentale recevant ici le nom d’écologie humaine, expression vieille d’un siècle qui, pour la première fois, se met à désigner une méthode archiréflexive par laquelle l’individu philosophant parvient à déjouer le piège de son intention[n]alité en tant que structure d’oubli de sa propre non-originarité. En découlent une redéfinition des domaines épistémo-ontologique, politico-économique et pédagogico-axiologique de la philosophie et de leurs liens, mais aussi un humanisme décentré reconnaissant des droits à tout sujet sensitivo-émotif au moins. Car le droit n’est plus ici un « système de la compatibilité des libres-arbitres » qui serait axiologiquement fondé, mais il est le système de la compatibilité des besoins en souffrance, la responsabilité juridique reposant sur l’être-en-dette économique en tant que régime de normativité qui n’est ni ontologique ni axiologique. Telles sont les voies d’une future mais vitale réinvention sociale qui puisse aussi définir une Société de l’invention théorique et pratique.

Auteurs Jean-Hugues Barthélémy
Titre La Société de l’invention
Sous-titre Pour une architectonique philosophique de l’âge écologique
Édition 1re
Date de publication Septembre 2018
ISSN 2427-4933
ISBN 978-2-37361-184-7
eISBN 978-2-37361-185-4
Support Papier et ebook pdf
EAN13 Papier 9782373611847
EAN13 PDF 9782373611854
Nombre de pages 432
Dimensions 16,4 x 24 cm
Prix livre papier 28 €
Prix eBook PDF 18,99 €

Avant-propos et remerciements … 5

Introduction. Reconstruire la philosophie à l’âge écologique … 7

§ 1. Rapport de l’idée d’Anthropocène à la question du sens … 11

§ 2. Crise des fondements théorico-pratiques et unité du philosopher … 15

§ 3. Philosophie et écologie : les notions de problème et de schème … 19

§ 4. Structure, méthode et visées de l’ouvrage … 26

Première partie. Problèmes

Chapitre I. Animalité et humanité : repenser l’« être-sujet » … 35

§ 5. Préambule : à la recherche de l’esprit évolutionniste … 35

§ 6. Persistance polymorphe de la coupure anthropologique … 39 

§ 7. Le faux débat du naturalisme … 45

§ 8. De Charles Darwin à Frans de Waal … 49 

§ 9. Les données paléoanthropologiques et neuroscientifiques … 59

§ 10. Posthumanisme, transhumanisme et humanisme décentré … 64

A) Naïvetés et incohérences du transhumanisme … 66

B) Vers l’humanisme décentré … 69

Chapitre II. Découverte et invention : redéfinir la « technoscience » … 75 

§ 11. Préambule : Le problème de la relation épistémè-téchnè … 75

§ 12. « Technoscience » : aux origines de l’idée … 79

§ 13. De l’idée au concept : les embarras de la pensée … 84

§ 14. Simondon versus Latour : la « mentalité technique » … 92 

A) Gilbert Simondon, ou la technique repensée … 92

B) Bruno Latour, ou la technique égarée … 99

§ 15. Relativisme résiduel versus scientisme élargi … 102 

A) Retour sur un relativisme résiduel et dénié … 103

B) Philosophie analytique et scientisme élargi … 110

§ 16. Physique quantique : les paradoxes de l’ob-jectivité … 112

Chapitre III. Pouvoir et technique : repenser la « technocratie » … 119

§ 17. Préambule : Techniques de pouvoir et pouvoirs de « LA Technique » … 119

§ 18. Âges tendanciels de la technique et âge de l’information … 123

§ 19. Le numérique, ou la mutation de la technocratie … 130

§ 20. Deux analyses du pouvoir technologique … 135

§ 21. D’une récente interprétation de « notre devenir » … 142

§ 22. Psycho(socio)pathologie du technocapitalisme spéculatif … 147

A) Les tendances pathogènes de la mondialisation tardive … 147

B) Retour sur la science en contexte technocapitaliste … 154

Chapitre IV. Éducation et valeurs : redéfinir la « crise du sens » … 161

§ 23. Préambule : De Husserl à aujourd’hui … 161

§ 24. Conditions de l’idée de crise du savoir … 168

§ 25. Conditions de l’idée de crise des idéologies … 172 

§ 26. Conditions de l’idée de crise de l’exemplarité … 178

§ 27. La crise de l’École, symptôme-carrefour … 184

A) Le cas français : analyse interne d’un paradigme déformé … 187

B) Rapport de la crise de l’École aux trois crises réflexives … 193

§ 28. L’irréductible pluridimensionnalité du « faire-sens » … 195

A) Intérêt et limites de l’idée de Bedeutsamkeit … 197

B) Vers la sémantique archiréflexive … 199

Seconde partie. Schèmes

Chapitre V. Principes de l’écologie humaine … 207

§ 29. Ce que signifie « écologie humaine » … 207

A) L’idée de régression refondatrice et les hypothèses à refonder … 207

B) L’écologie humaine en tant que méthode architectonique … 213

§ 30. Les dimensions du sens et le paradigme de l’objet inventé … 219

§ 31. L’intention[n]alité, structure  d’oubli de sa propre non-originarité … 226

§ 32. Le Principe sémantique et l’archiréflexivité … 234

§ 33. Rôles et spécificité de la dérivation philosophique de l’(animal) humain … 242

§ 34. Théorie générale du décentrement et Société de l’invention … 248

A) La théorie générale du décentrement … 249

B) La Société de l’invention … 255

Chapitre VI. Vers une philosophie de l’information ontologique … 261

§ 35. Ce que signifie « philosophie de l’information ontologique » … 261

§ 36. Force et limites de la réflexivité kantienne … 269

§ 37. Information et individuation : le principe ontologique de non-substantialité … 274

A) Information et unification des sciences : l’échec et l’enjeu … 274

B) Individuation et transduction : modestie de l’ontologie … 281

§ 38. « La vie n’a pas d’essence » : d’une interprétation l’autre … 286

§ 39. Conditions d’un émergentisme antisubstantialiste … 292

§ 40. Connaissance et décentrements … 298

Chapitre VII. Vers une philosophie de la production économique … 305

§ 41. Ce que signifie « philosophie de la production économique » … 305

A) « Éco-logie », ou la refondation économique du faire-droit comme besoin en souffrance … 305

B) Le care, Rawls, Pelluchon, Stiegler : quatre dialogues pour notre temps … 310

§ 42. Âges tendanciels de la pensée politique et âge éco-logique … 318

A) Remarques préalables et position du premier âge … 318

B) De Smith et Kant à Jonas et le XXIe siècle : le deuxième et le troisième âges … 323

§ 43. Le principe économique de responsabilité et l’humanisme de l’autre que l’humain … 329

§ 44. Refonder le droit hors l’éthique : le besoin au-delà du fait et de la valeur … 334

§ 45. L’horizon du droit et le rôle des sciences de la santé et de la souffrance à l’âge éco-logique … 340

A) L’horizon du droit … 340

B) Le rôle des sciences de la santé et de la souffrance à l’âge éco-logique … 346

§ 46. Par-delà « pensées du contrat » et « pensées du soupçon » … 350

Chapitre VIII. Vers une philosophie de l’éducation axiologique … 357

§ 47. Ce que signifie « philosophie de l’éducation axiologique » … 357

§ 48. Force et limites de la redéfinition kantienne de la morale … 362

§ 49. Nature de la confusion éthico-politique chez Mill … 368

§ 50. Nature de la confusion éthico-politique chez Jonas … 374

§ 51. Nature de la confusion éthico-politique chez Rawls … 378

§ 52. Le principe axiologique de contingence et la refondation englobante de l’éthique … 383

A) Remarques préalables sur les conditions favorables à la vertu … 383 

B) Nature du principe axiologique : du Bien, du Beau, du Vrai … 386

Conclusion. Vers la Société éco-logique de l’invention … 395

§ 53. La Société de l’invention face à la crise du sens comme crise de la réflexivité … 395

§ 54. L’âge éco-logique de la responsabilité comme âge de la société civile internationale … 400

§ 55. De l’éthologie de l’empathie à l’écologie humaine … 404

Bibliographie … 411

Index des noms … 423 

Sur le même thème