Comprendre le soin Un enjeu humain et social

Sous la direction de Brice Poreau & Christophe Gaul

19,00 €

  • Livre papier
Délais indicatifs : France métropolitaine (2 jours ouvrés pour l'envoi gratuit) ; DOM-TOM (4 à 5 jours ouvrés) ; Autres pays (environ 8 jours ouvrés pour l'envoi gratuit ; vous avez aussi le choix dans le bon de commande d'un envoi rapide mais payant).
Paiement sécurisé
Livraison offerte pour la France métropolitaine, la Belgique et la Suisse

Le soin est un acte fort de sens, celui qui donne des vocations. Mais de quoi s’agit-il exactement ? De « porter attention » dans la définition la plus littérale. Dans la santé en général et en médecine en particulier, cet acte nous renvoie à notre humanité. Le soin renvoie à un enjeu humain tout d’abord. Correctement accompli, et accompagné, le concept de soin convoque tout ce qu’il y a de plus humain en nous. Partant de ce postulat, les points de vue éthique, philosophique, historique, médical, paramédical, social, sociétal, aussi multiples soient-ils, nous renvoient à notre existence et essence. Comprendre le soin en tant qu’enjeu humain ne peut être saisi qu’à travers le prisme de toutes les disciplines qui y sont liées. Ce caractère pluriel est indispensable pour ne pas omettre une des facettes du soin. Comprendre le soin en tant qu’enjeu social nécessite alors une vision d’ensemble, et cette organisation interdisciplinaire met en exergue les interactions des individus dans leur environnement.

En offrant ces différents points de vue, de l’épistémologie à l’histoire en passant par le droit, la clinique et la sociologie, ce recueil a pour objectif de présenter le caractère essentiel du soin, s’inscrivant nécessairement dans une vision sociale et sociétale. Chaque facette est indispensable. Cet ouvrage présente ces facettes afin de permettre d’avoir in
fine 
la vision la plus complète possible, mettant au centre l’humain et le social.

Auteurs Marie-Hélène Boucand, Brigitte Chamak , Rita Charon, Philippe Cornet, Frédérique Debout-Cosme, Serge Duperret, Juliette Ferry-Danini, Christophe Gauld, Haud Guéguen, Emmanuel Hirsch, Brice Poreau, Fabien Robertson
Titre Comprendre le soin
Sous-titre Un enjeu humain et social
Édition 1re édition en papier
Date de publication Février 2023
Sous la direction de Brice Poreau & Christophe Gaul
Préface Jean-Philippe Pierron
ISSN 2494-7180
ISBN 978-2-37361-388-9
Support papier
EAN13 Papier 9782373613889
Nombre de pages 186
Dimensions 16 x 24 cm
Prix livre papier 19 €

Préface de Jean-Philippe Pierron (page 5) Humain, très humain… le soin

Avant-propos (page 9) Christophe Gauld & Brice Poreau

Introduction (page 11) Brice Poreau & Christophe Gauld La définition du soin, un acte clinique et social

Le soin et la santé aujourd’hui

Méthodologie d’étude du soin : la transdisciplinarité dans la notion d’acte de soin

Le soin comme acte constituant l’humain

Le soin comme enjeu social

Conclusion

Partie 1. Soin et relations humaines

Chapitre 1 (page 21) Rita Charon Expérience, récit et soin. Les fondements sociaux et conceptuels

de la médecine narrative

Les actions, témoins de la médecine narrative

Le frisson entre récit et expérience

Implications cliniques

Coda

Chapitre 2 (page 35) Juliette Ferry-Danini La médecine narrative permet-elle d’introduire plus d’empathie dans le soin ?

L’empathie est au cœur du projet de la médecine narrative

Quels sont la place et le rôle des différents concepts d’empathie dans les travaux de Rita Charon ?

Le concept d’empathie narrative dans la narratologie permet-il de venir soutenir la place de l’empathie dans la médecine narrative de Rita Charon ?

Conclusion

Chapitre 3 (page 51) Fabien Robertson Prendre soin, donner sens : pour une conception maussienne de la médecine

La médecine d’un point de vue utilitaire

Ce que donne le médecin

La confiance accordée en retour

Que donne-t-on quand on soigne ?

L’incurie du système de soin ?

Chapitre 4 (page 77) Brice Poreau Troubles du spectre de l’autisme et soin : revenir à l’humain

Objectiver l’autisme par des normes absolues ?

L’humain ou les limites de toute norme et le concept de soin

Conclusion

Partie 2. Soin et institutions

Chapitre 5 (page 89) Haud Guéguen & Frédérique Debout-Cosme Théories de la reconnaissance et travail de soin

Les théories de la reconnaissance : de quoi parle-t-on ?

Genèse des théories critiques de la reconnaissance : de la matrice hégélienne à ses réactualisations contemporaines

De quelques prémisses des théories contemporaines de la reconnaissance

Des pratiques aux théories et retour

Un sujet décentré et vulnérable

Le négativisme de la reconnaissance et le diagnostic des pathologies sociales

Psychodynamique de la reconnaissance et travail de soin

Conclusion

Chapitre 6 (page 111) Brigitte Chamak Soins remis en cause par un certain lobbying associatif : l’exemple de l’autisme

Une vie parentale centrée autour de l’enfant autiste

Le développement d’un lobbying associatif aux États-Unis

La mobilisation des associations et l’émergence d’un lobbying associatif en France

Démocratie sanitaire ou lobbying ?

Importance du système de soins français

Partie 3. Soin en application

Chapitre 7 (page 129) Serge Duperret Le soin se donne-t-il ?

Le don d’organes à l’origine du questionnement

L’enseignement de Marcel Mauss

Comment la chose donnée nous apparaît

Conclusion

Chapitre 8 (page 141) Marie-Hélène Boucand La gestion de l’incertitude dans le soin

La recherche du diagnostic

Doute et incertitude

La reconnaissance des limites de la connaissance

Impact d’une médecine de l’incertitude

L’incertitude en médecine : une force paradoxale

Incertitude et maladie rare

Vers une transdisciplinarité

Chapitre 9 (page 153) Philippe Cornet Du corps à l’être souffrant, pour une herméneutique du soin

De l’organisme au corps

Du bon usage du corps-objet.

Un chemin de connaissances

Du corps-objet au corps-sujet.

Un chemin vers l’altérité

Du corps-sujet à l’être souffrant.

Le chemin d’une rencontre

De l’être souffrant à la narration de soi

Une herméneutique en construction

Perspectives

Chapitre 10 (page 163) Emmanuel Hirsch Anticiper le risque d’une maladie : qu’en est-il d’une démarche éthique ?

Anticiper relèverait d’une exigence de lucidité, du souci d’affirmer une autonomie et une volonté d’autodétermination

Comment apprécier l’intérêt direct de s’engager dans une procédure anticipée ?

Entre responsabilité à anticiper et assignation à savoir, qu’en est-il de la réflexion éthique ?

Anticiper plutôt qu’attendre, est-ce un pari moral ?

Refuser la fatalité, est-ce préférer l’engagement à l’acceptation ?

Qu’en est-il du devoir de vérité à la fois personnelle et partagée ?

Une anticipation pensée, assumée et accompagnée favorise l’émergence de compétences et « d’habiletés »

Quelques engagements inconditionnels que l’on doit à la personne en situation d’avoir à anticiper la possibilité d’une maladie