Pour des milieux vivants partagés Nouvelles réflexions sur l’universel

Collection : Essais

14,00 €

  • Livre papier
France métropolitaine (2 à 3 jours pour l'envoi gratuit). DOM-TOM (4 à 5 jours, payant). Autres pays, sauf Belgique et Suisse, envoi payant (environ une semaine).
Paiement sécurisé
Livraison offerte pour la France métropolitaine, la Belgique et la Suisse

Maintenir et développer la biodiversité des milieux vivants, assurer la qualité de vie et la durabilité des socio-écosystèmes imposent une réflexion sur l’universel. Mais cela engage une nouvelle conception de l’universel décentrée de l’humain et refondée dans les milieux vivants (qui incluent l’espèce humaine). Il s’agit de définir dans une perspective universaliste la notion de milieu vivant à partir des trois notions individu/espèce/milieu et de la notion de socio-écosystème qui comporte la cohabitation de plusieurs espèces vivantes et donc de plusieurs milieux relatifs aux différentes espèces qui y sont présentes, y compris les humains.

Ouvrage publié avec le concours du Centre interdisciplinaire de recherches sur les langues et la pensée CIRLEP,

Université de Reims Champagne-Ardenne.

Auteurs Véronique Le Ru
Titre Pour des milieux vivants partagés
Sous-titre Nouvelles réflexions sur l’universel
Édition 1re
Date de publication Juin 2021
ISBN 978-2-37361-296-7
eISBN 978-2-37361-297-4
Support papier et ebook pdf
EAN13 Papier 9782373612967
EAN13 PDF 9782373612974
Nombre de pages 156
Dimensions 14,8 x 21 cm
Prix livre papier 14 €

Avant-propos (page 3)

Introduction (page 5)  La philosophie face au développement durable

Chapitre 1 (page 19)  De l’universel humain à l’universel des milieux vivants 

Chapitre 2 (page 33) La difficile cohabitation dans un milieu vivant

Chapitre 3 (page 43)  Les milieux imposés aux animaux par les humains 

Chapitre 4 (page 55) Les cages de nos représentations des animaux

Chapitre 5 (page 63) Le mythe de la loi du plus fort dans la nature

Chapitre 6 (page 77) Tous parents, tous différents

Chapitre 7 (page 89) Être aux aguets des milieux vivants

Chapitre 8 (page 103)  L’humain fait le chien, le chien fait l’humain

Chapitre 9 (page 117) Les projections imaginaires sur les oiseaux de nuit

Chapitre 10 (page 127) Penser en pananimal : anatomie d’un pananimal

Conclusion (page 141)

Bibliographie (page 149)

Index (page 153)

Sur le même thème